AJEC - 31.01.2010 - L'étonnante Mrs. Gilbert (Éric Ruch)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous permettre de vous connecter. This site uses cookies to help us provide quality services. Using our services, you consent to the use of cookies.

31.01.2010 - L'étonnante Mrs. Gilbert (Éric Ruch)

L'étonnante Miss Gilbert


Les joueuses par correspondance sont rares de nos jours, mais elles devaient l'être encore davantage au XIXème siècle, quand nombre de parties par correspondance étaient disputées en comité, dans les cercles d'échecs, lieu où la présence de la gent féminine devait être aussi incongrue que dans les salles chères au Marquis de Queensburry.

Dans cette sphère essentiellement masculine, la présence de Miss Gilbert dans la rencontre disputée entre 28 amateurs anglais et américains en 1877 est tout à fait étonnante et sa rencontre avec un misogyne notoire, M. Gossip, ne pouvait que soulever la passion des lecteurs de «la Stratégie» ou du «Chess Monthly» qui pouvaient suivre presque mois après mois, l'évolution du score de la rencontre.

Quelle ne fut pas leur surprise de voir la fière amazone infliger un sanglant camouflet, que dis-je un K.O. technique, au fougueux étalon par 4 victoires à rien !

Et comble de l'humiliation, Miss Gilbert a pourfendu son adversaire en lui annonçant un mat en 35 coups (!!!), fait unique dans les annales des échecs par correspondance, avant de le terrasser définitivement dans la partie suivante par l'annonce d'un mat en 21 coups !

Ces parties firent tellement sensation à l'époque, que le champion du monde en titre Wilhelm Steinitz a commenté cette partie en personne, dans le quotidien anglais «The Fields», commentaires repris dans le numéro de décembre 1879 de «la Stratégie» et que je vous propose de découvrir aujourd'hui.

Chapeau bas, Messieurs !

M. G.H.D Gossip - Mme J.W. Gilbert [C80]
1877

Commentaires de Wilhelm Steinitz dans «The Fields»
1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Cxe4 6.d4 b5 7.Cxe5
Plusieurs autorités préfèrent 7.Fb3 suivi de 8.dxe5 après la meilleure réponse des Noirs 7...d5.
7...Cxe5
Il serait mauvais de reprendre le fou, parce que les Blancs prennent le cavalier dame et regagnent la pièce par Te1 suivi de f3.
8.dxe5 Cc5
Si 8...bxa4 9.Dd5 attaque la tour et le cavalier.
9.Fb3 Cxb3 10.axb3 d6
Nous préférons 10...d5.
11.De2 dxe5 12.Dxe5+ De7 13.Ff4
Ils ne devraient pas laisser faire l'échange des Dames alors que la dame noire est mal placée. Par 13.Dg3 ou 13.Dd5 ils auraient de bonnes chances d'attaque. 13.Dg3 Fb7 14.Ff4 0-0-0 15.c4 b4 16.Cd2 suivi suivant le cas de 17.c5 ou 17.Fe3 avec une bonne partie ;
13.Dd5 Tb8 14.Ff4 Fb7 15.Dd2 Td8 16.Da5 menaçant 17.Te1 avec une bonne partie.
13...Dxe5 14.Fxe5 Fb7
M. Gossip n'avait pas prévu probablement ce coup habile quand il a permis l'échange des dames, il croyait pouvoir gagner un pion, mais maintenant s'il le prend, Mme Gilbert répond par Tc8 reprenant avec avantage son pion.
15.c4 0-0-0 16.Cc3
Erreur qui coûte un bon pion, M. Gossip pouvait conserver une bonne partie s'il avait pris le pion: ses pions isolés sont largement compensés par l'action de ses tours sur les colonne c et d. 16.cxb5 axb5 17.Cc3 b4 18.Ca4 Fd6 19.Fxd6 Txd6 20.Cc5 suivi suivant le cas de Ta4, Ta5 ou Ta7 avec une excellente partie.
16...b4 17.Ca4 Td3 18.Tfe1 Txb3 19.Te3 Txe3 20.fxe3 Fe7 21.Fd4 Td8 22.Tf1 f6 23.Cc5
Les Blancs ont fait de grands efforts pour arriver à échanger leur cavalier avec le fou roi adverse, afin de rester avec des fous de couleurs différentes qui leur donne plus de chances de nullité. Leurs derniers coups sont très habilement joués.
23...Fxc5 24.Fxc5 Td2 25.Tf2 Td1+ 26.Tf1 Txf1+ 27.Rxf1 a5 28.g3
Si M. Gossip espérait plus que la nullité, il était dans l'erreur et il a perdu de vue que lorsqu'on joue contre une majorité de pions avec les fous de couleurs opposés, il faut forcer les pions adverses à se placer sur des cases d'une couleur contraire à son propre fou; par exemple: 28.Ff8 g6 29.Fg7 f5 30.g3 Fa6 le meilleur semble-t-il. 31.b3 a4 32.bxa4 Fxc4+ 33.Re1 Rd7 34.Ff8 b3 35.Fg7 et le roi blanc arrêtera en c3 les deux pions noirs.
28...Rd7 29.Re2 Re6 30.Rd3 Rf5 31.Ff8 g6 32.Fe7 Fg2 33.Rd4 b3 34.Rc5 a4 35.Rb4 Ff1 36.c5
Il était certainement meilleur de prendre le pion a4.
36...Fb5
Joli coup ; si le fou est pris le pion a4 avance et les Noirs font dame.
37.h4
Ce coup est fatal. Nous croyons que par 37.h3, empêchant le roi noir d'avancer, ils pouvaient toujours faire nulle.
37...Fc6
Mme Gilbert conduit cette partie de manière admirable. Le coup du texte est bien préférable à 37...c6 qui aurait permis aux Blancs de faire nulle par 38.e4+.
38.Fd8 Rg4
Tout ceci montre une remarquable clarté d'esprit dans la conduite de cette difficile fin de partie. Les Noirs ont immobilisé le roi blanc sur le coté de la dame et maintenant avec leurs pions du côté du roi, ils gagneront le fou en de faisant un pion passé.
39.Fxf6
S'ils prennent le pion c7, les Noirs se font toujours un pion passé par g5.
39...Rxg3 40.Rc3 h6 41.Rb4 Rg4 42.e4
Mme Gilbert annonce mat en 35 coups ! On peut lire le commentaire suivant dans le "Chess Monthly " de novembre 1879 :
«Dame Europe est de nos jours accoutumée à voir ses plus grands travaux réduits à la taille de nains en comparaison des entreprises gigantesques de notre jeune soeur d'outre atlantique. Nos joueurs sont très fiers s'ils peuvent annoncer un mat en une demi-douzaine de coups, alors que Mme Gilbert, la fameuse championne des Amériques porte ce nombre à trois douzaines. Le diagramme illustre la position après le 42ème coup des Blancs dans la partie opposant M. Gossip (Blancs) et Mme Gilbert (Noirs) jouée dans la rencontre par correspondance Angleterre - Amérique. Mme Gilbert, pour éviter d'inutiles souffrances à son adversaire, lui présenta, courtoisement, ce mat très court en 35 coups»
42...g5 43.hxg5 hxg5 44.Fd8 Rf4 45.e5 g4 46.Fxc7 g3 47.e6+ Rf3 48.Fe5 g2 49.Fd4 Re2 50.e7 Rf1 51.Rc3 g1D 52.Fxg1 Rxg1 53.Rd3 Rf2 54.Rd2 Rf3 55.Rd3 Rf4 56.Rc4 Re5 57.Rb4 Re6 58.Rc4 Rxe7 59.Rb4 Re6 60.Rc4 Re5 61.Rc3 Re4 62.Rc4 Re3 63.Rc3 Re2 64.Rb4 Rd2 65.Ra3 Rc2 66.Rb4 Rxb2 67.Ra5 a3 68.Rb6 a2 69.Rxc6 a1D 70.Rd7 Ra3
Le seul coup pour la plus prompte fin.
71.c6 b2 72.c7 b1D 73.c8D Dd4+ 74.Re7
Tout ceci est parfaitement exact et ce sont les meilleurs coups des Blancs qui sont indiqués.
74...Dh7+ 75.Re6 Dg6+ 76.Re7 Dd6# 0-1
M. G.H.D Gossip - Mme J.W. Gilbert [C80]
1877

Commentaires de Wilhelm Steinitz dans «The Fields»
Partie publiée dans «la Stratégie», janvier 1880 d'après les notes de Steinitz
1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Cxe4 6.Te1 Cc5 7.Fxc6 dxc6 8.Cxe5 Fe7 9.d4 Ce6 10.Fe3 0-0 11.Cc3 f6
Ce coup affaiblit la colonne du Roi. Le pion f7 ne doit pas être bougé afin de pouvoir soutenir le Fou dame ou le Cavalier en e6, les Blancs ne pouvant tirer un meilleur parti de la colonne du Roi que leur adversaire. Le meilleur plan, dans cette situation, nous semble être ...g6, dans le but de retirer le Cavalier en g7 et de placer le Fou en f5 ou e6 pour ramener ensuite, suivant le cas, le Cavalier en e6 ou f5.
12.Cd3 f5 13.Ce2 Fd6 14.f4 b5
Absolument mauvais. Le pion c6 doublé est complètement bloqué et devient une cause de faiblesse, qui force les Noirs à la défensive, si le pion b est joué ; il ne devrait avancer que d'un seul pas.
15.Tc1
Avec une grande habileté, Mme Gilbert reconnaît le point faible de l'adversaire et dirige immédiatement toutes ses forces vers ce côté.
15...Fb7 16.c4 bxc4 17.Cc5
Inférieur à la prise immédiate du pion qui menaçait d'une forte attaque par Db3.
17...Fc8
Les Noirs manquent une bonne occasion de sortir de leur position gênée ; ils devaient prendre le Cavalier avec le Fou, ex. 17...Fxc5 18.dxc5 Dd3 19.Cc3 Tfe8 20.Da4 Cxf4 21.Tcd1 Txe3 22.Txd3 Txe1+ 23.Rf2 Cxd3+ gagnent, ayant deux tours et un fou pour la Dame.
18.Txc4 Tb8 19.b3 Df6 20.Dd3
20.Cxe6 n'avait aucune utilité, les Noirs reprenaient avec la Dame attaquant le Fou.
20...Dg6 21.Ta4
Les Noirs tendent des pièges que la «Dame Champion» évite avec un grand soin. Si les Blancs jouaient Cxe6 dans le but de prendre le pion c6 avec la Tour, les Noirs reprendraient avec le Fou menaçant ...Fd5.
21...Cxc5 22.dxc5 Fe7 23.Cd4
Un excellent coup qui gêne beaucoup les Noirs, leur Fou dame ne peut aller qu'à b7 où il est sans aucune valeur.
23...Rh8 24.Dc2 Fh4 25.Ff2
Excellente manière de conserver l'avantage; les Noirs n'ont rien de mieux que d'échanger, laissant à leur adversaire un Cavalier très bien placé contre leur Fou qui est sans action. Les Blancs pouvaient également avancer le pion g2, les Noirs par le sacrifice de la pièce n'obtenant aucun résultat, ex.: 25.g3 Fxg3 26.hxg3 Dxg3+ 27.Rf1 h5 28.Re2 Te8 29.Rd2 et gagnent.
25...Fxf2+ 26.Dxf2 Te8 27.Cf3 Fb7 28.Ce5 De6 29.Tc4 Tbd8 30.Tc3 Df6 31.Tce3 Tf8
La partie des Noirs est sans ressources.
32.De2 Td4 33.Dh5 g6 34.Dh6 Tdd8
Ceci perd promptement, mais du reste les Noirs n'ont qu'un très petit choix de défenses. [S'ils jouent 34...Tfd8 les Blancs répondent par 35.Cxg6+ suivi de Te8+ ;
Si 34...Rg8 35.Cxg6 Dxg6 (35...hxg6 36.Te6) 36.Tg3 gagnent dans les deux cas ;
S'ils jouent 34...Tg8 la réponse serait 35.Cf7+ suivi de Te7]. Tout ceci démontre la manière admirable avec laquelle Mme Gilbert a conduit son attaque.
35.Th3 Dg7
Mme Gilbert a de nouveau réussi une prouesse étonnante en annonçant un mat en 21 coups à M. Gossip. Nos lecteurs sont au courant que M. Gossip a eu l'honneur de rencontrer Mme Gilbert dans le «International Post Card Tourney». La championne a remporté trois parties et la quatrième partie s'est achevée sur un résultat nul (erreur qui sera rectifiée ultérieurement, car le score final est bien de 4 à 0 - Éric RUCH). Le mat en 35 coups que nous avons donné le mois dernier fut la conclusion époustouflante d'une des quatre parties.
L'année dernière, en voyage vers Paris, nous avions un jeune Américain comme compagnon, et après avoir épuisé les autres sujets de conversation, le nouveau navire «Castalia» vint sur le tapis
(en français dans le texte). Ne parlant pas de notre propre expérience, nous avons émis l'opinion que traverser la Manche sur ce navire serait un grand plaisir : «Je suppose que c'est un merveilleux navire, répliqua notre Yankee, je l'ai vu s'entraîner à Calais» ...
Mme Gilbert s'est entraînée avec M. Gossip et a sapé une bonne part des fondations sur lesquelles était basée sa réputation échiquéenne. C'est un coup sévère porté aux revendications de suprématie de M. Gossip et nous espérons qu'il aura dorénavant à cœur de mettre en pratique cette maxime : «La discrétion est la meilleure qualité d'un joueur d'échecs.»
Le mat est porté de la manière suivante :
36.Cxg6+ Rg8 37.Dxg7+ Rxg7 38.Cxf8 Txf8 39.Te7+ Tf7
Si les Blancs avaient joué ici ...Rf6 nous doutons que le mat ait pu être effectué dans le nombre de coups indiqués.
40.Txh7+ Rxh7 41.Txf7+ Rg6 42.Txc7 Fa8 43.Ta7 Fb7 44.Txb7 Rf6 45.h4 Rg6 46.Tc7 Rf6 47.Txc6+ Re7 48.h5 Rd7 49.Tg6 Re7 50.c6 a5 51.c7 Rd7 52.h6 Rxc7 53.h7 a4 54.h8D axb3 55.Dh7+ Rc8 56.Tg8# 1-0

M. G.H.D Gossip - Mme J.W. Gilbert [C42]
1877

Commentaires publiés dans «La Stratégie» (1879)
Partie publiée dans le «Cleveland Voice»
1.e4 e5 2.Cf3 Cf6 3.Cxe5 d6 4.Cf3 Cxe4 5.d4 d5 6.Fd3 Cc6 7.0-0 Fe7 8.c4 Fe6 9.Db3
Tout ceci est joué suivant la théorie généralement adoptée de ce début.
9...0-0
Meilleur. Les Noirs menacent ...dxc4 suivi de ...Ca5.
10.Fxe4
S'ils jouent Dxb7 les Noirs répondent par ...Ca5 avec un jeu mieux développé. M. Gossip espérait en ouvrant la ligne de la Dame, obtenir un avantage.
10...dxe4 11.d5 exf3 12.dxc6 b6 13.Td1 Dc8 14.Cc3
Une grave erreur. Le seul coup était ici Ff4.
14...Fd6
À partir de ce coup, la «Dame Champion» conduit, avec soin et un talent admirable, une contre attaque victorieuse.
15.gxf3 De8 16.Da4 f6 17.Db3 Dg6+ 18.Rh1 Dh5 19.Rg1 Fxh2+ 20.Rf1 Dxf3 21.Cd5 Dh1+ 22.Re2
Sans scrupule les Blancs pouvaient abandonner la partie.
22...Fg4+ 23.Rd2 Dg2 24.Rc3 Fe5+ 25.Rc2 Fxd1+ 26.Rxd1 Dxf2 27.Fd2 Tad8 28.Rc2 Df5+ 29.Dd3 Dxd3+ 30.Rxd3 Fxb2 31.Tg1 Fe5 32.Fh6 Tf7 33.Fe3 Td6 34.Tb1 Txc6 0-1

Mme J.W. Gilbert - M. G.H.D Gossip[C42]
1877
1.e4 e5 2.Cf3 Cf6 3.Cxe5 d6 4.Cf3 Cxe4 5.d4 d5 6.Fd3 Cc6 7.0-0 Fe7 8.c4 Cf6 9.h3 Fe6 10.c5 a5 11.a3 0-0 12.Cc3 Dd7 13.b4 Ce8 14.Ce2 Ff6 15.Fe3 g6 16.Ta2 Ce7 17.Cf4 Ff5 18.Fxf5 Cxf5 19.g4 Ce7 20.Cd3 c6 21.Te2 Cc7 22.Cfe5 Dc8 23.f4 Cb5 24.Dc1 Fg7 25.Tg2 f6 26.Cf3 Rh8 27.h4 a4 28.f5 gxf5 29.h5 Tg8 30.h6 Ff8 31.g5 Cg6 32.gxf6 De6 33.Cg5 1-0

 

Parties de Mme J.W.Gilbert


Le fichier PGN : gilbert.pgn