AJEC - 25.12.2010 - 64 Great chess games - Tim Harding
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous permettre de vous connecter. This site uses cookies to help us provide quality services. Using our services, you consent to the use of cookies.

25.12.2010 - 64 Great chess games - Tim Harding

«64 Great Chess Games» par Tim Harding
Publié par Chess Mail, Dublin.
304 pages
Prix : 25 Euros

Ce livre contient de superbes parties retraçant un siècle d’histoire des échecs par correspondance.
L’auteur, Tim Harding, est l’éditeur du magazine bien connu Chess Mail Magazine et écrit la chronique The Kibitzer du site internet Chess Café. Il a écrit plusieurs ouvrages et a récemment publié deux CD, The Total Marshall et Megacorr.3. Tim Harding est reconnu comme un expert des ouvertures, grâce à sa grande pratique du jeu devant l’échiquier et par correspondance.
Cet ouvrage inclut quelques parties par correspondance jouées par de grands joueurs devant l’échiquier, comme les légendaires Steinitz, Tchigorine, Keres et Kasparov, mais également d’autres joueurs du passé tels que Schiffers, Marcozy, Vidmar ou Ragozine, ou plus récemment Ulf Andersson. Mais cet ouvrage est surtout dédié aux étoiles du jeu par correspondance, Dyckhoff, Purdy, Berliner, Morgado ou Umansky.
Il y a aussi quelques oublis. Tim Harding écrit dans son introduction : «Comme je voulais produire quelques nouveautés dans chaque partie, j’ai dû écarter quelques chefs d’œuvre qui ont été brillamment analysés par des joueurs que je recommande dans ma bibliographie.»
Ainsi, l’ancien champion du monde, Sanakoev, n’apparaît que lors d’une défaite et deux autres anciens champions du monde, Alberic O'Kelly de Galway et Fritz Baumbach ne sont pas présents dans le livre. C’est dommage, car la recommandation de Harding de lire leurs ouvrages restera sans doute lettre morte, ces livres étant écrits en allemands et n'étant pas facilement accessibles à une majorité de joueurs.
Le choix délibéré de ne pas réutiliser d’anciennes sources a conduit l’auteur à produire de nouvelles analyses de la plupart des parties publiées dans ce livre. «Pour arriver à sélectionner 64 joyaux, de nombreuses parties potentiellement candidates furent rejetées lorsqu’elles furent analysées par les moyens du 21ème siècle, en révélant de ci de là des bourdes, des défenses oubliées et des victoires manquées. De telles découvertes ont la plupart du temps condamné ces parties, mais parfois les raisons de ces erreurs et oublis sont instructives en elles-mêmes. C’est pourquoi le livre contient quelques parties imparfaites mais au déroulement inhabituel ... ».
Un exemple frappant est la partie Morgado- Estrine de la finale du 10ème championnat du monde (1978-1984) :
1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.Ff4 Fg7 4.Cc3 Ch5! 5.Fe5 f6 6.g4?!
6.Fg3 d6 est meilleur.
6... fxe5 7.gxh5 exd4 8.Cxd4 d5 9.Tg1?!
9.Cb3 est meilleur.
9...e5 ! 10 hxg6 ?!
Les Blancs poursuivent leur plan. Morgado a été attiré par la position extraordinaire qu'il a vu apparaître au 14ème coup.
10...exd4 11.gxh7
Ici, aucun joueur n'a vu 11...Tf8!!
Si 12.Txg7 Df6!, ou 12.Dd3 Df6! avec la pointe 13.Cxd5? Dxf2+ 14. Rd1 Dxg1 et les Noirs gagnent.
Ou encore 12.Cxd5 Fh8 13.e4 Dxh4! gagne.
La suite de la partie n'est pas moins étrange :
11...Rf8!? 12.Txg7 Rxg7 13.Dxd4+ Rxh7 14.Dd3+ Rh6
Une position surréaliste !
Ce qui est arrivé ensuite n’est pas moins extraordinaire. Ce livre contient ainsi quantité de surprises !
L’ouvrage a nécessité des années d’un méticuleux travail de préparation et été produit avec un très grand soin. Il possède une élégante couverture et l’impression est de grande qualité.
Je n’ai pu y trouver qu’une unique référence incorrecte. La partie Spassky-Tal disputée lors du 25ème championnat d’URSS, citée en page 90, a été jouée en 1958 et non en 1957. Plus tard, Spassky a dit que c’était la Partie de Sa Vie. Il manqua le gain et ne put se qualifier pour le tournoi Interzonal ; Tal remporta le championnat d’URSS pour la deuxième année consécutive. Il devait ensuite gagner le tournoi Interzonal et le tournoi des Candidats, en route vers le sacre de champion du monde en 1960. Le reste appartient à l’Histoire.
Pour en revenir au livre de Harding, chaque partie est précédée d’une brève présentation des deux joueurs et du rappel du contexte dans lequel s’est jouée la partie. Les toutes récentes découvertes et nouveautés théoriques y sont présentées au travers de miniatures.
Cet ouvrage a atteint un degré d’excellence qui devrait stimuler d’autres auteurs.


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.