Interviews

Interview de Laurent Ygouf

Interview de Laurent Ygouf, adhérent à l’AJEC

Généralement les interviews sont faites auprès de joueurs ayant réalisé une performance ou bien parce qu’ils ont des responsabilités à l’AJEC ou encore à l’ICCF. Aujourd’hui nous nous intéressons à un tout nouveau joueur de l’AJEC qui a commencé le jeu par correspondance il y a quelques mois.

 

Laurent YGOUF 

 

Laurent, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Laurent Ygouf et j’ai 42 ans.

Je suis né à Bois-Guillaume en Seine-Maritime et j’ai vécu à Rouen jusqu’à mes 15 ans. Mes parents, qui étaient commerçants dans le prêt-à-porter ont pris leur retraite à Caen en 1995. J’y ai fait mes études au lycée et à l’université.

Je suis professeur de mathématiques.

Après avoir enseigné une quinzaine d’années dans l’Eure, j’ai pu demander une mutation dans la Manche et me rapprocher de mon petit coin de Paradis : Barneville-Carteret. Il s’agit d’une petite station balnéaire chère à mon cœur. Nous avions une maison de famille où nous aimions nous retrouver l’été et petit à petit c’est devenu comme une évidence : je rêvais d’y vivre.

Barneville 2

Vue de Barneville-Carteret

J’enseigne dans un petit collège du Cotentin non loin de là, à la Haye-du-Puits. J’ai beaucoup de chance, car enseigner est une réelle vocation.

Il y a deux ans, j’ai eu la chance de rencontrer une femme formidable, Laetitia. Et nous venons d’avoir une petite fille que nous avons appelée Louise. C’est le grand Miracle de ma vie. Ses deux grands frères  de 10 et 11 ans (Nathan et Mathieu) et sa grande sœur de 16 ans (Anaïs) complètent notre famille. Et croyez-moi : ils l’entourent d’Amour ! 

 

Laurent Ygouf 2 Laurent entouré des siens.

 

Quand as-tu commencé les échecs et quel est ton parcours échiquéen ?

C’est mon papa qui nous a transmis la passion des échecs à maman et à moi. J’ai appris les règles sur le tard, vers 30 ans mais j’ai tout de suite été passionné par le Noble Jeu.
Mes parents étaient ce qu’on pourrait appeler des « joueurs ». Ils aimaient particulièrement le scrabble et les dames chinoises.
 
J’ai à mon tour appris les échecs à Nathan qui joue maintenant en club à Bourgoin-Jallieu, à Mathieu ainsi qu’à Laetitia qui elle aussi progresse beaucoup ! 

 

Quels sont les livres d’échecs qui sont une référence pour toi et pourquoi ?

J’aime beaucoup lire et j’ai la chance d’avoir une belle collection de livres sur les échecs.

Un de mes premiers livres sur les échecs fut « le bréviaire des échecs » de Xavier Tartakover. Il reste selon moi un classique du genre.

Je suis passionné par l’histoire des échecs. La référence étant pour moi le « guide des échecs » de Nicolas Giffard. La partie sur l’Histoire des échecs est bourrée d’anecdotes et fait vivre ses héros du passé comme s’ils étaient à nos côtés.

Je conseillerais les très belles séries « my great predecessors » puis « Garry Kasparov on Garry Kasparov » au public anglophone qui chercherait une analyse détaillée des parties des champions du passé. C’est très instructif.

Plus récemment, j’ai aimé les très complets manuels de Jérémy Silman : « comment mûrir son style aux échecs » et « la méthode Silman pour maitrises les finales aux échecs ».

Quant à la littérature sur les échecs par correspondance je suis en train de lire les livres de Tim Harding. Ils sont très instructifs. Sans oublier la revue « le courrier des échecs » éditée par l’AJEC qui malheureusement doit beaucoup manquer au public francophone.  

 CDE

 

Quels sont tes joueurs préférés et pourquoi ?

J’aime beaucoup Kévin Bordi de la chaîne « Blitzstream ». Ses interventions sont très qualitatives. Il invite des joueurs très intéressants, Mathieu Cornette le spécialiste des ouvertures, Fabien Libiszewski pour son expertise voire même Maxime Vachier-Lagrave. Il joue des parties pédagogiques qui permettent de progresser tout en gardant le côté ludique.

J’aime beaucoup Garry Kasparov. Je trouve ses interventions toujours posées et pleines de recul. C’est un Esprit Universel. Ses livres sont pleins de sagesse.

En ce qui concerne les joueurs actuels, j’apprécie le jeu de Magnus Carlsen. Il écrase la concurrence depuis son premier titre en 2013.

Côté français, j’espère que le jeune et prometteur Alireza Firouzja confirmera les attentes.

Comment as-tu découvert le jeu par correspondance ?

J’ai découvert les échecs par correspondance en mai 2022. J’ai envoyé un mail à un responsable de l’AJEC qui m’a expliqué les démarches afin de m’inscrire. Je me suis allé lire les anciens « courriers des échecs ». Une mine de trésors.

J’ai tout de suite été pris de passion par cette manière de jouer. Essayer de trouver « le » bon coup. Se rapprocher de la partie « idéale ». Je trouve ça esthétique. Poétique.

Pourquoi l’AJEC ? (il y a énormément de sites de jeu sur internet) 

J’ai souhaité m’inscrire à des compétitions officielles d’échecs par correspondance et j’ai cherché sur internet comment procéder. Une rapide recherche m’a permis de voir que L’ICCF le proposait.  Le sérieux de l’organisation m’a vite séduit. Le système des classements, les normes… Tout me plaisait.

Je me suis alors inscrit à l’AJEC afin de pouvoir participer à des compétitions nationales (un tournoi T5). Ils proposaient en outre, pour une somme dérisoire de participer à de nombreuses compétitions de l’ICCF.

J’ai ouvert ce jour là la boîte de Pandore. J’ai commencé à découvrir un Nouveau Monde. Notamment grâce à la revue le « Courrier des échecs ».

D’après toi, quelles sont les qualités pour réussir au jeu par correspondance ?

Je pense que la rigueur, la patience, la méthode et la passion du Jeu sont des qualités essentielles pour réussir. Une certaine intuition également.

À partir d’un certain niveau, je pense qu’avoir « l’esprit de compétition » est un plus. Car il s’agit aussi d’un affrontement psychologique où une seule petite imprécision peut changer tout le cours d’une partie.

Quels sont tes objectifs au jeu par correspondance ?

Je suis passionné par les échecs. Et notamment les échecs par correspondance. Je me rends compte que j’ai encore énormément à apprendre. Il me faudra plus d’une vie pour arriver à LA connaissance.
Mais j’aime apprendre et ma philosophie dans la vie est de toujours faire de mon mieux.
 
J’aimerais discuter avec d’autres personnes qui partagent ma passion du jeu par correspondance.
Essayer de me rapprocher du Graal.
 
 
 Merci Laurent pour cette interview réalisée par Alain Rogemont
Rogemont Alain

Rogemont Alain

Membre du Comité Directeur - Responsable des tournois sur invitation et des matchs amicaux par équipe - Adjoint Web

Évènements à venir